Publié dans Organisation générale, Travailler en RASED

QU’est-ce que la co-intervention ?

Bonsoir,

Et on reparle de la co-intervention…

Les textes demandent aux enseignants d’inscire leurs propositions pédagogiques dans de la coopération et de la cointervention, et notamment la loi de 2019 sur l’école de la confiance. Depuis 2002 et la première circulaire sur les RASED en passant par la création du dispositifs « Plus de maîtres que de classes », de nombreux textes se sont inscrits dans ce mouvement de coopération des enseignants. L’avenir est donc au travail d’équipe au profit des élèves.

Pourtant, force est de constater que les volontés institutionnelles ne vont pas de soi pour l’ensemble de nos collègues. Par peur du jugement, de la perte d’autorité sur les élèves ou de la remise en question de leurs compétences et leurs pratiques, de nombreux enseignants sont frileux. De plus, il faut avouer que cela engendre une dose de travail et de concertation supplémentaire.

Il convient alors de faire une travail de pédagogie pour rassurer chaque partie prenante sur les intérêts à tirer de la co-intervention. On peut le faire à travers l’élaboration d’une charte de bonnes relations entre enseignants (voir article précédent ==> clic clic ! )

Mais finalement, c’est quoi la co-intervention ? La question est légitime car il n’existe pas de définition « officielle » du dispositif. Il faut alors se plonger dans les références des différents auteurs ayant travaillé sur le sujet. Ici, nous parlerons de Marie Thoullec-Thery et de sa conférence sur le sujet ( re-clic-clic ! )

La co-intervention est une modalité d’organisation pédagogique particulière parmi tant d’autres pour le RASED (et notamment les ateliers de remédiation) qui a pour particularité de faire travailler deux enseignants dans une unité de lieux, de temps et de groupe-classe. Les rôles peuvent être différents mais les objectifs disciplinaires sont les mêmes.

Il existe 3 niveaux de co-animation :

-la coprésence : deux enseignants dans un même lieu avec le même groupe d’élèves. Mais les rôles sont différents. Cela englobe principalement l’observation de l’un des deux.

-le co-enseignement : unité de lieu et de temps, même objectif didactique. Les deux enseignants ont le même rôle et le même groupe d’élèves. Il y a donc interdépendance entre les enseignants puisqu’ils doivent être en parfaite conformité. Les enseignants surnuméraires rentrent dans ce même niveau d’intervention.

-la co-intervention : Les rôles de chaque enseignants sont différents intervenant auprès de groupes d’élèves différents., les lieux peuvent être différents. il peut avoir une rotation des élèves. Dans cet organisation, l’enseignant spécialisé a toute sa place pour mettre en place des dispositifs de différenciations pédagogiques et d’adaptation aux besoins éducatifs particuliers.

Pour résumer, voici les deux tableaux de résumé des différentes modalités (j’espère que vous saurez relire mon écriture) :

Diapositive3Diapositive4

Pour finir, je vous propose le projet de co-intervention que j’ai crée cet après-midi avec mes collègues. C’est une bonne trame pour réfléchir et proposer un projet pertinent pour la progression des élèves. Si vous l’utilisez, merci de citer vos sources 😉

Diapositive2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.